Disparition de Nora Quoirin : des empreintes digitales en cours d'analyse

Share

Elle aurait disparu de sa chambre au Dusun Pantai Hill Resort à Seremban, une réserve naturelle située au bord d'une forêt tropicale à 43 km au sud de Kuala Lumpur, la capitale malaisienne.

Des centaines de musulmans ont organisé une session de prière spéciale vendredi pour l'adolescente franco-irlandaise disparue dans une forêt proche de Seremban en Malaisie, six jours après le début des recherches. La famille, qui vit à Londres (Royaume-Uni), venait d'arriver à Serembam, en Malaisie, pour des vacances au milieu de la jungle. Les effectifs mobilisés pour les recherches auprès de diverses agences gouvernementales ont passé au peigne fin la jungle près de la station touristique, a précisé aux journalistes un responsable de la police, Mohamad Mat Yusop.

La famille a lancé un appel chargé d'émotion mercredi soir: "Nous demandons à tous de garder Nora dans leurs esprits et de continuer à soutenir sa recherche", a déclaré sa tante, Eadaoin Agnew, dans une vidéo diffusée par le Lucie Blackman Trust, une organisation qui soutient les familles de Britanniques disparus à l'étranger. La première nuit, la jeune fille a disparu mystérieusement dans la chambre qu'elle occupait avec son frère et sa sœur. Dimanche matin, au réveil, son père a trouvé son lit vide et la fenêtre de la chambre ouverte.

Ses proches pensent qu'elle a été enlevée et ont déclaré à l'AFP qu'elle n'était "absolument pas" habituée à fuguer. "Les forces de sécurité n'ont à ce jour pas abandonné", a-t-il ajouté. "Moi je soupçonne un enlèvement", affirme Sylvain Quoirin, le grand-père de Nora, sur les ondes de la radio France Inter. C'est une fille qui souffre d'un léger handicap, donc c'est quelqu'un de très renfermée.

"J'ose croire qu'on va la retrouver, parce que des moyens énormes sont mis en place (.) avec ratissage de la région (.) et que les choses sont faites sérieusement maintenant", a-t-il ajouté. "Nous espérons que la famille (.) sera patiente".

La police locale a classé l'affaire comme une disparition inquiétante, non comme un enlèvement, même si elle assure ne pas exclure d'autres pistes.

Share