R.Kelly fait l'objet d'une nouvelle plainte sur mineure

Share

Il est accusé d'avoir enlevé, séquestré, menacé et filmé, à leur insu, plusieurs jeunes filles et jeunes femmes dans quatre Etats différents.

Le chanteur R. Kelly se tient à côté de son avocat, Douglas Anton, alors qu'il assiste à sa mise en accusation pour racket et trafic à des fins sexuelles devant un tribunal fédéral dans ce sketch à New York, États-Unis, le 2 août 2019. D'après Mike Freeman, le procureur du comté de Hennepin, incluant la ville de Minneapolis, les faits reprochés au chanteur de 52 ans remontent à juillet 2011. La victime présumée, de moins de 18 ans à l'époque, voulait l'autographe de l'interprète de "I Believe I Can Fly", à l'époque une des plus grandes stars de la musique américaine. Après s'être vu refusé sa liberté sous caution par le procureur fédéral de Chicago, R. Kelly doit une énième fois faire face aux accusations pour de nouveaux faits qui remonteraient à 2001. "On lui a offert 200 dollars pour qu'elle enlève ses vêtements et qu'elle danse pour lui", a précisé le procureur. Depuis plusieurs années déjà, R Kelly fait les gros titres de la presse internationale, alors qu'il croule sous les accusations d'abus sexuels. La jeune fille se serait exécutée. "Elle encourage quiconque ayant eu affaire à R. Kelly dans des circonstances illégales à se faire connaître".

Kelly est accusé d'avoir payé une mineure pour qu'elle exécute un strip-tease et une danse devant lui, ainsi que de prostitution.

Share