Pénalités à Hockenheim : Alfa Romeo fait officiellement appel

Share

Dimanche soir déjà, Alfa Romeo avait déclaré vouloir faire appel de la décision des commissaires sportifs, qui avaient sanctionné les deux voitures de Kimi Räikkönen et d'Antonio Giovinazzi de trente secondes de pénalité chacune, en raison d'un souci lié à l'utilisation de l'embrayage.

Les commissaires avaient estimé que le fonctionnement de l'embrayage lors du départ était en infraction avec la réglementation et qu'il avait procuré un avantage aux pilotes sur piste humide, considérant que l'effet obtenu était similaire à celui d'un anti-patinage.

Ces déclassements avaient permis aux deux pilotes de l'écurie Haas de marquer plus de points, ainsi qu'au Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) et au Polonais Robert Kubica (Williams) de rentrer pour leur part dans les points.

"La situation est survenue pendant les tours que nous avons passés derrière la voiture de sécurité, avant le départ arrêté", avait contesté le directeur d'équipe, Fred Vasseur.

La Fédération internationale de l'automobile examinera le 24 septembre dans ses locaux parisiens l'appel d'Alfa Romeo Racing contre les pénalités reçues à l'issue du Grand Prix de Formule 1 d'Allemagne, ont annoncé vendredi l'écurie et la FIA.

La FIA entendra l'équipe Alfa Romeo à la fin du mois de septembre. "Nous respectons le travail des commissaires, mais nous ferons appel de cette décision car nous pensons avoir les éléments et les preuves pour l'inverser".

Le délai pour déposer officiellement l'appel arrivait à expiration ce soir aux alentours de 21h00, Alfa Romeo Racing confirme via les réseaux sociaux que le recours est enclenché.

Share