Félix Dorfin n'est plus condamné à mort

Share

"Le tribunal de district a examiné les preuves de manière appropriée mais nous avons changé la peine de mort en 19 ans de prison", a déclaré le porte-parole du tribunal, Mas'ud, qui porte un seul nom. Michaël Blanc, un autre ressortissant de l'Hexagone arrêté à Bali en 1999 avec de la drogue, est, lui, rentré en France en juillet dernier après 19 ans en Indonésie, en prison puis assigné à résidence.

La peine prononcée en première instance, le 20 mai, à l'encontre du Français de 35 ans originaire de Béthune (Pas-de-Calais) avait été une surprise, car elle allait au-delà des réquisitions du parquet, qui demandait 20 ans de prison. L'homme avait été interpellé fin septembre 2018 à l'aéroport de Lombok, en provenance de Singapour.

Lorsqu'il a été saisi, Dorfin portait une valise contenant environ trois kilogrammes de drogues, dont de l'ecstasy et des amphétamines, mais a affirmé ne pas avoir eu connaissance de ces stupéfiants. Pour assurer sa défense, son avocat avait décrit son client comme "une victime" qui ignorait ce qu'il transportait. "S'il avait su quelle était la cargaison, il ne l'aurait pas amenée ici", avait déclaré l'avocat.

Il a fait état de circonstances atténuantes, et notamment des regrets de M. Dorfin. On ignore dans l'immédiat si le ministère public fera appel de la décision de la Haute cour de Mataram.

Finalement retrouvé dans une forêt du nord de l'île de Lombok où il se cachait, il avait été arrêté le 1er février par des policiers qu'il avait, selon eux, tenté de soudoyer.

Les circonstances exactes de son évasion restent floues. La peine aussi que Félix Dorfin s'acquitte sous un mois d'une amende de dix milliards de roupies (705.000 dollars) au risque, à défaut, d'écoper d'une année de prison supplémentaire. Le Français condamné pour trafic de drogue s'est évadé du centre de détention de la police.

Mais peu après, une policière soupçonnée de l'avoir aidé à s'échapper contre des pots-de-vin de quelque 1.000 dollars avait également été arrêtée et inculpée.

L'Indonésie est réputée très sévère contre le trafic de drogue et les dealeurs y encourent la peine de mort.

Share