89 cas et un décès dus à la fièvre jaune — Côte d'Ivoire

Share

Plus d'une centaine de cas et deux cas de décès dus à la dengue avaient été recensés début juin 2019 et une vaste campagne de sensibilisation et de démoustication avait été lancée en cette saison des pluies favorable à la reproduction des moustiques. Il faut espérer que les autorités mettent fin à ce retour de la fièvre jaune en Côte d'Ivoire. Devant cette situation, le ministère a pris les mesures suivantes.

"Des cas confirmés de Fièvre Jaune ont été détectés en Côte d'Ivoire principalement dans le district autonome d'Abidjan", indique le communiqué qui a également dressé le bilan partiel de l'épidémie. Dans un communiqué du ministère de la Santé et de l' Hygiène publique dont copie nous est venue, nous apprenons que 89 cas ont été enregistrés. Face à la résurgence de l'épidémie dans la capitale économique ivoirienne, plusieurs dispositions ont été déjà arrêtées par le gouvernement.

"Elimination des gîtes larvaires (vieux pneus, canaris, pots de fleur, objets abandonnés...), lutte contre les moustiques adultes (pulvérisation intra et extra domiciliaire, dormir sous moustiquaire imprégnée d'insecticide, mettre des grilles anti moustiques aux portes et fenêtres des maisons) et vaccination des personnes vivant dans l'entourage immédiat des malades afin de rompre la chaîne de transmission", conseille le communiqué.

Le ministre Aka Aouélé recommande aux "personnes non vaccinées de se faire vacciner contre la fièvre jaune" dans les centres de santé ou dans les antennes de l'Institut national d'hygiène publique. Le ministre Aka Aouélé annonce des mesures face à cette nouvelle épidémie. Selon l'organisation mondiale de la santé, "C'est le moyen de prévention le plus important pour éviter la fièvre jaune".

Share