Max : le désastre financier Boeing

Share

Ses comptes ont été précipités dans le rouge par une charge colossale de 5,6 milliards liée aux déboires du 737 MAX.

Le géant américain affiche une perte historique de 3 milliards de dollars au deuxième trimestre 2019.

Cette perte trimestrielle est la plus importante annoncée par le constructeur en dix ans. Boeing a tout simplement signé la plus grosse perte de son histoire au deuxième trimestre.

Le manque de visibilité sur le retour dans le ciel du MAX faisait reculer l'action de près de 2% à Wall Street vers 15H30 GMT.

Boeing a indiqué qu'il donnerait à une date ultérieure ses prévisions annuelles. "Nous travaillons sans relâche pour répondre à leurs exigences", a-t-il ajouté.

Les principaux régulateurs aériens à travers le globe ont fait savoir qu'ils allaient examiner eux-mêmes les modifications apportées par Boeing et ne se fieront pas à la seule évaluation des autorités américaines.

Boeing a également dit collaborer "étroitement avec l'Administration fédérale de l'aviation américaine (FAA) au processus mis en place pour certifier la mise à jour du logiciel utilisé sur les avions 737 MAX et procéder à la remise en service de ces appareils en toute sécurité".

Selon le tabloïd britannique, plus de 35 avions de la compagnie aérienne de la Southwest Airline sont garées à l'aéroport.

Le directeur général de Boeing, Dennis Muilenburg, s'est dit confiant que le MAX serait de nouveau opérationnel dès octobre, mais a reconnu pour la première fois que Boeing pourrait être amené à ralentir ou à arrêter complètement la production du 737 MAX, une étape à laquelle il n'a pas eu recours. sur tout avion commercial depuis plus de 20 ans.

Les agences de notation Moody's et Fitch ont, elles, déjà prévenu qu'elles pourraient abaisser la note de solvabilité du groupe si l'interdiction de vol s'étalait jusqu'en 2020. Le premier vol du 777X - la dernière version de son populaire avion long-courrier à double allée - est actuellement retardé jusqu'au début de 2020 en raison des problèmes de moteur annoncés le mois dernier, tandis que son projet actuel de première livraison aux clients 2020 fait face à un risque important.

Share