Un CA en croissance de 14 % et bénéfice qui explose — Microsoft

Share

Dans le même temps, la valeur des actions du groupe a atteint de nouveaux sommets. Pour la période achevée le 30 juin, l'éditeur annonce 33,7 milliards de dollars de chiffre d'affaires (+12%) et un bénéfice net de 13,2 milliards (+49%). Microsoft ne fournit pas de chiffre d'affaires absolu pour Azure, il est fusionné dans son "unité de cloud intelligent", qui a généré un chiffre d'affaires de 11,4 milliards de dollars, contre 11,0 milliards attendus par les analystes, selon les données de Refinitiv.

Pour rappel, lactivité Intelligent Cloud inclut Azure, SQL Server, Visual Studio, Enterprise Services et Windows Server, tandis que sa division "Productivity and Business Processes" regroupe Dynamics, Exchange, SharePoint, Skype et Office. En effet, le taux de croissance d'Azure était de 76% au premier trimestre, 76% au deuxième trimestre, 73% au troisième trimestre et il a ensuite baissé à 64% pour le 4 trimestre. Sur cette période, elle a rapporté à Microsoft 11,4 Md$ (+21%).

Ses performances restent toutefois impressionnantes et les revenus de la division ont, sur le trimestre écoulé, dépassé pour la première fois ceux de la division de Windows. Le poids lourd de la cote mondiale (devant Amazon et Apple), qui vaut plus de 1.000 milliards de dollars en Bourse, voit ainsi son action faire une poussée historique à plus de 140 dollars.

Ces résultats positifs sont en partie liés à Azure, le service de cloud de Microsoft qui progresse une nouvelle fois.

Dans l'informatique en nuage, le principal rival d'Azure est Amazon Web Services, qui domine le secteur avec une part de marché de 32,8%, selon le cabinet d'études Canalys. La firme de Redmond, elle, afficherait une part de marché de 14,6%, devant Google et ses 9,9%. L'entreprise a ainsi dépassé l'attente moyenne des analystes. Daprès lui, cette stratégie hybride a trouvé un écho favorable auprès des entreprises où cette approche est plus réaliste et plus flexible.

Sur l'ensemble de son exercice fiscal 2019, le groupe de Redmond enregistre un chiffre d'affaires de 125,8 milliards de dollars (+14 %) et un bénéfice net de 39,2 milliards de dollars (+137 %). Mike Spencer, responsable des relations avec les investisseurs chez Microsoft, a estimé que ces résultats ont été alimentés par les opérations de mise à niveau des clients qui étaient encore sous Windows 7.

Share