Enquête de la Commission européenne sur un éventuel comportement anticoncurrentiel — Amazon

Share

Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la concurrence depuis 2014, va procéder à une ultime enquête sur Amazon avant la fin de son mandat en octobre 2019.

L'institution européenne a annoncé, mercredi 17 juillet, l'ouverture d'une enquête sur l'utilisation des données par Amazon en Europe, possiblement contraires aux règles de la concurrence.

L'entreprise américaine vend directement des produits sur son site internet, mais met également à disposition de vendeurs indépendants une place de marché appelée "Marketplace", sur laquelle ils peuvent vendre aux consommateurs.

Plus tôt dans la journée, Amazon a dit être parvenu à un accord avec l'autorité allemande de la concurrence pour revoir les conditions de service appliquées aux vendeurs tiers qui utilisent sa plate-forme, lesquels s'étaient plaints de pratiques déloyales de la part du géant américain de la distribution en ligne.

D'autre part, Bruxelles va se pencher sur "le rôle des données dans la sélection des gagnants de la 'Buy Box' et l'incidence, sur cette sélection, de l'utilisation potentielle, par Amazon, d'informations sensibles du point de vue de la concurrence détenues par les vendeurs Marketplace".

"Gagner la 'Buy Box' semble essentiel pour les vendeurs Marketplace, étant donné que la grande majorité des transactions passent par cette fonctionnalité", poursuit l'UE, qui note que l'ouverture d'une procédure formelle d'examen ne préjuge pas de son issue.

Jeff Bezos, PDG d'Amazon.

Amazon pourrait ensuite exploiter ces données pour "faire ses propres calculs", "voir ce que les gens veulent comme offre, et ce qui les fait acheter tel ou tel produit", avait-elle ajouté à l'époque. "L'enjeu pour le monde numérique est important, car toute action de la Commission peut avoir un impact sur le +business model+ des géants du web, qui est fondé sur l'accumulation de données", a commenté Andrea Collart, de la société de conseil Avisa à Bruxelles.

La commissaire à la concurrence Margrethe Vestager va lancer une enquête sur Amazon, d'après Bloomberg.

Depuis l'été dernier, les doutes et les craintes des investisseurs sur les Gafa se sont intensifiés, entre la fronde sur leur fiscalité (jugée insuffisante de ce côté-ci de l'Atlantique), les cyberattaques, les appels au démantèlement de ces monopoles de fait, les affaires liées aux données privées des utilisateurs...

Le géant américain avait déjà fait l'objet d'une enquête de la Commission, qui lui avait demandé en 2017 de rembourser au Luxembourg 250 millions d'euros d'avantages fiscaux indus.

Share