En France, un militaire met fin à ses jours en marge des cérémonies du 14 juillet

Share

Un militaire, membre de la force Sentinelle, s'est donné la mort ce 14 juillet avec son arme de service dans l'enceinte des Ecoles militaires de Saumur (département de Maine-et-Loire) en marge des cérémonies du 14 Juillet.

En marge des cérémonies du 14-Juillet, un militaire s'est donné la mort ce dimanche avec son arme de service. Il semble qu'un problème d'ordre privé soit à l'origine du geste du caporal-chef de réserve qui aurait prévenu par SMS de ses intentions.

Le drame s'est produit "à la fin de la cérémonie" vers midi, a indiqué la compagnie de gendarmerie de Saumur à l'AFP, confirmant "le suicide d'un militaire aux EMS". Le drame a eu lieu au sein des Ecoles mililtaires de Saumur. Découvert inconscient, il est décédé peu après l'arrivée des secours qui ont tenté de le réanimer, sans succès. Cet élève appartenait au régiment d'infanterie des chars de marine de Poitiers. Plusieurs militaires qui se trouvaient près de lui auraient tenté de le dissuader, en vain, de commettre l'irréparable. Une enquête a été ouverte par le parquet d'Angers et confiée aux gendarmes de la brigade de recherches de Saumur.

Share