Nabil Fekir, direction le Betis Séville — Mercato

Share

Après Tanguy Ndombélé et Ferland Mendy, l'OL va-t-il perdre un autre de ses joueurs à forte valeur marchande? Si ça ne se bouscule pas au portillon pour le champion du monde français jusque-là, il vise sans doute plus haut que le Betis, aussi passionné soit le public verdiblanco et aussi belle soit l'Andalousie. Par ailleurs, Juninho a insisté sur le fait que Fekir était "quelqu'un d'important au club " au sein duquel il a été "formé " avant de porter "le brassard de capitaine ". Ce n'est pas fermé, mais je préfère vous dire la vérité. Parti pour rester, Fekir? Pas question de le voir partir libre dans un an. Pour le président Jean-Michel Aulas, la situation est limpide: si Fekir ne prolonge pas, il quittera Lyon.

On l'aura compris, la situation reste complexe. De son côté, l'OL n'est pas vraiment emballé à l'idée d'augmenter le salaire d'un joueur qui sort d'une saison très moyenne pour le convaincre de rester. Récemment, le nouveau directeur sportif lyonnais, Juninho, confirmé également qu'il serait "difficile de le convaincre de poursuivre l'aventure". Encore faut-il qu'un club débarque avec une offre intéressante d'ici la fin du mercato.

Non qualifié pour la Coupe d'Europe, le club andalou a fait preuve de beaucoup d'ambitions dans ses recrutements ces dernières années avec William Carvalho, Marc Bartra ou encore Giovani Lo Celso, passé par le Paris Saint-Germain pendant 18 mois. N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone "Ajouter un commentaire".

Share