Défilé du 14-Juillet : des "gilets jaunes" manifestent aux abords des Champs-Elysées

Share

Emmanuel Macron a été accueilli par quelques sifflets de Gilets jaunes en ouverture du défilé du 14-Juillet.

C'est d'abord Jérôme Rodrigues et Maxime Nicolle qui ont été interpellés, au début du défilé sur les Champs-Élysées.

Emmanuel Macron n'y a finalement pas échappé.

Quelques légers incidents ont eu lieu sur le parcours tracé dans l'est de la capitale, les forces de l'ordre usant de gaz lacrymogène, parfois après avoir été visées par des projectiles.

Eric Drouet, une des figures du mouvement des Gilets jaunes, est de la partie.

Fortes tensions sur les Champs-Élysées. De nombreux #giletsjaunes (sans gilet) sont présents.

Selon Pierre Trembley, journaliste du Huffigton Post, sur les Champs-Élysées "tout semble avoir commencé lorsque des policiers se sont approchés d'Éric Drouet".

Plusieurs centaines de "gilets jaunes" ont manifesté samedi à Paris, près de huit mois après le début de ce mouvement de contestation sociale.

Maxime Nicolle @FlyRiderGj et Jérôme rodriguez @J_Rodrigues_Off arrêté à 500m de l'Arc de Triomphe.

Au slogan habituel "Macron démission" sont venus s'ajouter des "Homards partout, justice nulle part", ou "De Rugy en prison", en écho aux affaires qui éclaboussent le ministre de la Transition écologique et ancien président de l'Assemblée nationale François de Rugy.

Après avoir entamé vers 10h la revue des troupes sur la célèbre avenue parisienne aux côtés de son chef d'état-major, le Président a rejoint la tribune présidentielle place de la Concorde, où l'attendaient plusieurs dirigeants européens, dont Angela Merkel, ainsi que son épouse Brigitte Macron, et des membres du gouvernement, dont François de Rugy.

Share