Le gouvernement lance une taxe sur les billets d'avion

Share

Le gouvernement a annoncé ce mardi la mise en place une écotaxe de 1,50 à 18 euros sur les billets d'avion à partir de 2020 pour tous les vols au départ de la France, sauf vers la Corse et l'Outre-Mer et sauf vols en correspondance. La ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne a annoncé, mardi 9 juillet la baisse du remboursement par l'Etat de la taxe intérieure de consommation sur le gazole. L'écotaxe ne s'appliquera en revanche qu'aux vols partant de France et non à ceux arrivant. Ils seront consacrés à des investissements pour des infrastructures de transports plus écologiques, notamment le ferroviaire, selon Elisabeth Borne. Depuis quelques mois, l'aviation est sous le feu des critiques avec des appels au boycott.

C'est de Suède qu'est d'ailleurs venu le mouvement "flygskam" ("honte de prendre l'avion").

Cette taxe "représenterait un surcoût de plus de 60 millions d'euros par an pour le groupe Air France", a regretté la compagnie, rappelant avoir perdu l'an dernier 180 millions sur ses liaisons intérieures. A 12h43, le titre perdait toutefois encore 3,01%, à 8,62 euros. Elle "portera (.) préjudice aux 100 milliards d'euros que l'aviation génère pour l'économie française, et 500.000 nouveaux emplois sont menacés par le manque de compétitivité de l'aviation française".

Même si les transporteurs routiers s'y attendaient, c'est un nouveau coup dur. "Je réunirai les organisations professionnelles dès cet après-midi pour discuter de l'ensemble des enjeux". Cette nouvelle taxe devrait rapporter 182 millions d'euros à partir 2020.

La FNTR avait mis en garde le gouvernement jeudi contre des manifestations et des "débordements" à la rentrée s'il ne renonçait pas à ses projets d'augmentation de la fiscalité du secteur.

Share