Froome et Dumoulin les grands absents — Tour de France

Share

Le Gallois est tombé mais ne s'est pas blessé, d'après son équipe. Mais le manager d'Astana a indiqué que les premiers examens du docteur étaient "plutôt rassurants". À une dizaine de kilomètres de l'arrivée a eu lieu la première grosse chute de cette édition de la Grande Boucle.

Les favoris devaient passer une première journée tranquille, il n'en a rien été.

"Il y a trois points (de suture) à faire sur l'arcade".

"Ce n'est jamais bon de tomber en début de Tour, c'est dommage".

"C'est une grande déception de ne pas participer au Tour, mais je suis soulagé de pouvoir enfin sortir de l'hôpital et de mon domicile", a-t-il déclaré. Le Danois est en tout cas parvenu à rentrer dans le peloton quelques kilomètres après sa chute, malgré un filet de sang lui barrant le visage. La tunique de leader, qui fête ses cent ans d'existence dans la ville d'Eddy Merckx, doit revenir dans un premier temps à un sprinteur, à l'issue d'une première étape sans difficulté majeure au coeur d'une Belgique folle de vélo, sur des routes qu'on annonce noires de monde.

Du côté d'Ineos, on se veut aussi rassurant. "Au retour au bus, il a dit que ça allait", a rapidement communiqué la formation britannique Ineos.

"Un coureur est tombé devant moi (.) c'était impossible de l'éviter".

La chute a fait de nombreux dégâts. Trente-quatre ans après le dernier des cinq succès de Bernard Hinault, Romain Bardet (AG2R La Mondiale) et Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) ont des ambitions.

Share