Barça : Bartomeu a-t-il tout pardonné à Griezmann ?

Share

"La réponse de l'Atlético Madrid a évidemment été négative, étant donné que le FC Barcelone tout comme le joueur ont fait preuve d'un manque de respect à l'égard de l'Atlético Madrid et de ses supporters", a-t-il souligné. "L'Atlético a appris que le Barça et le joueur avaient conclu un accord en mars dernier". Une manière de claquer la porte assez violemment sur les doigts catalans. Une recrue qui n'en a pas fini de faire des vagues, les supporters blaugrana ne débordant pas d'enthousiasme à l'idée de voir arriver en Catalogne celui qui s'était refusé au Barça l'an dernier.

Le tout alors que les règlements de la FIFA interdisent les négociations en dehors des périodes de transferts.

L'attaquant français lance les hostilités avec son club de l'Atlético Madrid. Mais impossible pour lui d'annoncer sa destination avant que sa clause libératoire ne soit contractuellement réduite de 200 à 120 millions d'euros, ce qui s'est produit le 1er juillet.

Echaudé par les manoeuvres du Barça afin de tout faire pour recruter Antoine Griezmann à moindre prix, et surtout par le fait que le français et les catalans se seraient mis d'accord il y a déjà plusieurs mois, les responsables madrilènes avaient décidé d'envoyer un message fort en convoquant leur joueur à la reprise de l'entraînement.

Et l'affaire ne s'arrête pas là pour le champion du monde.

Selon Marca, Antoine Griezmann serait très déçu de l'attitude adoptée par ses dirigeants et n'aurait pas l'intention de répondre favorablement à leur requête. Griezmann va donc devoir la jouer finement pour se faire pardonner et permettre une transaction qui semblait pourtant réglée.

Share