Ostende suspend la circulation des calèches touristiques — Vague de chaleur

Share

Des records de chaleur pour cette période devraient être battus.

Dans ce contexte, la probabilité de voir une vague de chaleur inédite pour un mois de juin déferler sur le pays s'avère très élevée. Selon lui, le niveau "sera bien plus intense qu'en juin 2005".

Les examens du diplôme national du brevet, qui évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège et de l'école obligatoire jusqu'à 16 ans, prévus pour jeudi et vendredi, ont été reportés au début de la semaine prochaine. Le dimanche, elles seront même au-dessus. La canicule va maintenant d'abord toucher "les régions du centre au nord-est du pays", fait savoir François Gourand.

En Occitanie, le mercure ne dépassera pas les 31 °C demain mais monte en flèche à partir de lundi: des pointes à 35 degrés sont attendues mardi et mercredi à Toulouse. Les températures pourront atteindre en milieu de semaine prochaine la barre symbolique des 40 degrés!

Les prévisionnistes précisent: "Les nuits seront chaudes également, avec des températures qui ne descendront guère en dessous de 20°C".

"Ilots de chaleur", les grandes villes telles que Paris et Lyon souffriront particulièrement, pour cause de sols bétonnés, du manque d'arbres et des activités humaines importantes. En 2003, elle avait durée une quinzaine de jours, cette année elle pourrait durer entre 7 et 10 jours selon les scénarios les plus pessimistes mais une prolongation ne peut être à exclure tant l'échéance reste lointaine.

C'est entre mercredi et samedi que cette canicule atteindra son intensité maximale. Résultat: les températures de saison affichées ces derniers jours vont tout simplement s'envoler. A partir de dimanche, de l'air très chaud remontant d'Afrique du Nord concernera l'ensemble de la France.

En Autriche, l'agence météorologique ZAMG a prévenu de risques d'orages violents, avec des températures qui vont grimper jusqu'à 37°.

Dès jeudi, il fera ainsi 36º à Salon-de-Provence, 38º à Aix, Avignon et Embrun, 39º à Orange et Saint-Auban et 41º à Carpentras.

L'évolution ultérieure reste à fiabiliser, mais les températures semblent baisser à l'approche du week-end, avec une dégradation orageuse dont l'intensité et le nombre de régions concernées reste à préciser.

La température a atteint les 33 degrés, lundi, à Nice. "Il faut s'attendre à de nombreux records et à des températures historiques", a expliqué lundi 24 juin sur franceinfo Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France. "Mais le risque caniculaire est élevé en Provence, que ce soit pour les Bouches-du-Rhône, les Alpes-de-Haute-Provence ou le Vaucluse". "Le retour à la normale est prévu dès début juillet".

Pour rappel, en cas de canicule ou de forte chaleur, le ministère de la Santé recommande de boire régulièrement de l'eau et de donner et prendre des nouvelles de ses proches régulièrement.

Share