Les pompiers professionnels se préparent à une grève de deux mois

Share

Les syndicats de sapeurs-pompiers ont adressé une lettre à Christophe Castaner pour réclamer des moyens supplémentaires et ont annoncé un éventuel préavis de grève, a relaté Le Parisien. Il s'étale sur deux mois, du 26 juin au 31 août. "Le service public de secours est malade. On est la seule profession à n'avoir pas eu de prime!", a déclaré André Goretti, président du syndicat numéro 1, le FA/SPP-PATS.

Les syndicats dénoncent notamment le "déni de dialogue social" et "l'absence de réponse" après des rencontres "stériles" organisées avec le ministre, l'Association des maires de France (AMF) et l'Association des départements de France (ADF).

Parmi les revendications: le retrait du projet de loi de transformation de la fonction publique, la revalorisation de la prime de feu à hauteur des autres métiers à risque, ainsi que " le recrutement massif d'emplois statutaires ".

"Il y a un profond malaise au sein de la profession: nous devons répondre à une sursollicitation avec de moins en moins d'effectifs et de moyens", selon André Goretti. Même en cas de grève, les pompiers ont une obligation de service minimum.

André Goretti constate que les pompiers doivent "assumer de plus en plus de missions qui ne relèvent pas de nos compétences, à cause des manquements des services de l'Etat".

Share