La police charge: 14 jeunes à l'eau, un disparu

Share

Selon ces derniers, les forces de l'ordre sont intervenues pour faire éteindre les sonos d'un concert qui se poursuivait après l'heure autorisée. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a saisi ce lundi l'inspection générale de la police nationale (IGPN) après une opération de police controversée lors de la Fête de la musique. Sa mère "est venue faire une déclaration de disparition inquiétante vers 20 heures " dimanche, a précisé la police.

"Il s'est rendu à la fête de la musique avec un ami, qui était encore avec lui 15 minutes avant qu'il ne disparaisse, il était environ 4h", explique Morgane, une amie de Steve, "son ami est parti dire au revoir à des copains à lui, quand il est revenu, Steve n'était plus là". La soirée électro à laquelle participait le jeune était organisée sur les quais non protégés de la Loire où sont installés de nombreux bars. "À 4h30, ils étaient en train de couper, ils n'avaient pas encore coupé, la police est arrivée, cela a négocié, cela s'est énervé sur le fait de couper ou pas". Selon Claude d'Harcourt, préfet de Loire-Atlantique interrogé le 24 juin par France Bleu, au moins 14 personnes sont tombées dans la Loire. "La police a essuyé des jets de projectiles et a répondu par des gaz lacrymogènes", indique Ouest France. Les autorités sont "en train de vérifier que tout le monde a bien été récupéré par les pompiers", selon le préfet de Loire-Atlantique Claude d'Harcourt. "Mais la musique a été rallumée", d'où l'intervention des forces de l'ordre, a-t-il précisé.

En revanche, Claude d'Harcourt ne remet pas en cause la façon dont les forces de l'ordre sont intervenues: "Les forces de l'ordre interviennent toujours de manière proportionnée". [Elles] sont intervenues face à des individus qui étaient extrêmement avinés - il y avait probablement de la drogue dans cette affaire - et une partie du public, quatorze [personnes] pour l'instant, est tombé à l'eau. Les individus eux-même sont immaîtrisables et je pense que c'est ce qu'il s'est produit l'autre soir.

Share