Carrefour vend 80 % de ses activités en Chine — Grande distribution

Share

Le groupe Carrefour veut se désengager de Chine. Cette fois, c'est fait. Alors que le géant de la distribution est en pleine restructuration en France et à l'étranger, il a annoncé ce dimanche qu'il allait céder le contrôle de ses activités en Chine au groupe local Suning.com pour un montant de 620 millions d'euros.

Le Groupe Carrefour conserve 20% du nouvel ensemble et 2 sièges sur 7 au Conseil de surveillance de Carrefour Chine. "Elle devrait être effective d'ici la fin de l'année 2019".

Par ailleurs, l'accord conclu avec Suning.com prévoit la possibilité, au cours des quatre prochaines années, de céder au groupe chinois cette participation résiduelle de 20 %.

Présent en Chine depuis 1995 (un marché prometteur mais compliqué), Carrefour Chine opère un réseau de 210 hypermarchés et 24 magasins de proximité et a généré en 2018 un chiffre d'affaires de 3,6 milliards d'euros (28,5 milliards de RMB) et un EBITDA de 66 millions d'euros (516 millions de RMB).

L'an passé, Carrefour avait tenté de se relancer en ouvrant un premier supermarché connecté installé à Shanghai. Les clients avaient la possibilité de payer en utilisant un système de reconnaissance faciale.

Share