L'incendie d'un immeuble fait 3 morts dans le 11e arrondissement — Paris

Share

Trois personnes ont été tuées et une autre grièvement blessée dans un incendie survenu dans un immeuble du 11e arrondissement de Paris, rue de Nemours, vers 5 heures du matin, samedi 22 juin. 3 personnes ont trouvé la mort dans cette tragédie. Près de 200 pompiers ont été mobilisés.

Paris s'est réveillée, ce samedi 22 juin 2019, sous le feu d'un incendie qui a frappé un immeuble du 11ème arrondissement. Selon les Sapeurs-Pompiers, l'incendie s'est déclaré tôt ce matin.

Parmi les victimes, deux personnes ont été retrouvées décédées dans leur appartement. Parmi ces blessés figure un sapeur-pompier de Paris, légèrement atteint par un "coup de chaleur".

Les équipes des Pompiers de Paris, du Samu et de la protection civile ont été massivement mobilisées.

Un total de 200 pompiers ont été mobilisés ainsi qu'une cinquantaine d'engins et d'importants moyens sanitaires et médicaux pour évacuer les habitants.

Le drame s'est produit 7 rue de Nemours, dans le quartier de la place de la République.

"Le feu a pris dans une cage d'escalier, dans un restaurant et dans un hammam principalement, les fumées sont montées sur ce premier immeuble de six étages et ensuite sur deux autres immeubles, dans des cages d'escalier qui font quatre étages chacune". Les soldats du feu ont réalisé une quinzaine de sauvetages à l'aide de plusieurs échelles.

Le préfet de Police Didier Lallement s'est également rendu sur place, a indiqué la préfecture sur Twitter.

Concernant les origines de l'incendie, "aucune piste" n'est pour l'heure privilégiée, a assuré le capitaine Florian Lointier. Le parquet de Paris a ouvert une enquête et le 2e DPJ a été saisi.

Les pompiers ont insisté sur le bon comportement des personnes qui sont restées confinées chez elles. Le feu a été maîtrisé, mais non encore éteint, dans la matinée.

Une voisine nous a raconté: "Nous sommes rentrés un peu avant 05h de la fête de la musique, et on a entendu les pompiers frapper aux portes".

Les messages de prévention des pompiers, notamment après l'incendie volontaire qui avait fait 10 morts début février à Paris, ont néanmoins "été parfaitement respectés ": "les gens sont restés confinés chez eux, ont fermé leurs portes et attendu que les pompiers viennent les chercher par ordre de priorité", a souligné le porte-parole des pompiers.

Share