Un micro caché découvert par des utilisateurs — Monsieur Cuisine Connect

Share

A l'aide de deux passionnés d'informatique, le site web spécialisé "high-tech" a fait cette découverte en le décortiquant.

La rédaction de Numerama vient de dévoiler des informations sur le robot cuiseur connecté de Lidl qui rencontre un énorme succès à travers l'Hexagone.

Le robot-cuiseur à bas coût de Lidl, le "Monsieur Cuisine Connect", vous espionne-t-il?

Et si tout le monde s'était précipité chez Lidl pour se procurer un robot... espion? Deux férus d'informatique ont découvert la présence d'un micro au sein du désormais célèbre "Monsieur Cuisine Connect ", ce robot cuiseur commercialisé par Lidl, populaire au point de créer des scènes de cohue lors de son lancement en juin. Mais voilà, le site Numerama révèle que les robots cuiseurs contiennent un micro.

Problème: d'après Numerama, la notice du Monsieur Cuisine Connect ne fait à aucun moment mention de la présence de ce micro. Numerama n'est manifestement pas de cet avis, et suggère que la tablette intégrée au robot n'aurait simplement pas été modifiée pour cette utilisation spécifique.

La présence du micro pourrait avoir des conséquences négatives en cas de piratage de l'appareil.

Cette fameuse commande vocale aurait dû être mise en oeuvre dès le premier jour de commercialisation du Monsieur Cuisine Connect, mais cela n'a pas pu être fait pour des raisons de production et de temps. Ce microphone désactivé par défaut a été déporté volontairement par le constructeur sur le côté du robot en dehors de la tablette par une extension mécanique. Et deux trous ont été percés dans la coque, aux endroits où sont situés les micros.

Selon les deux experts, qui ont piraté le nouveau " Thermomix " de Lidl, ce dernier, qui peut se connecter à votre Wifi, est équipé d'une tablette sous une ancienne version d'Android, le système d'exploitation de Google, datant de 2015. La notice du Monsieur Cusisine Connect précise bien qu'il est possible que l'appareil fasse des mises à jour logiciel automatiques, sans avoir besoin de l'accord de l'utilisateur. "J'ai l'impression qu'on me parle de science-fiction, c'est incroyable", a déclaré Michel Biero, le directeur exécutif achats et marketing de Lidl en France.

Dans le même communiqué, l'enseigne a indiqué être incapable d'accéder et d'activer le microphone à distance.

Autre questionnement: l'appareil tourne sous une version ancienne d'Android sans les dernières mises à jour de sécurité, qui le rend très vulnérable à de potentielles cyberattaques, toujours d'après Numerama.

Share