NBA: Golden State au bord de la rupture face à Toronto

Share

Alors que les supporteurs de l'équipe de basketball des Raptors de Toronto se préparaient jeudi à envahir leur principale "fan zone", rebaptisée "Jurassic Park", l'orchestre symphonique de la métropole a apporté son soutien en musique avec une interprétation de la partition du film éponyme de Steven Spielberg.

Au terme d'un match 6 étouffant, les Toronto Raptors ont remporté le premier titre de leur histoire, dans la nuit du jeudi 13 à ce vendredi 14 juin, à Oakland (114-110). Les Raptors ont remporté la finale 2019 sur le score de quatre victoires à deux et détrônent ainsi les Warriors, qui avaient remporté les deux précédents titres. Logiquement élu MVP des Finals, il est aussi le premier à remporter ce trophée dans deux conférences différentes, et il n'est que le 3e à le remporter avec deux franchises différentes.

Malgré cette longue absence et les doutes qu'ont soulevés cette blessure, il a rejoint Toronto l'été dernier et réalise sa meilleure saison depuis ses débuts NBA avec 26,6 points par match de saison régulière et et 30,9 points par match de séries. Golden State, qui évoluait sans son meilleur marqueur Kevin Durant, avait aussi perdu, durant le troisième quart-temps, Klay Thompson qui s'est blessé au genou gauche sur un contre vigoureux du Raptor Danny Green. Il a inscrit jeudi 22 points, dont les deux derniers lancers francs à la dernière seconde. Le sacre de Toronto doit beaucoup à Kawhi Leonard, son ailier, d'ailleurs sacré meilleur joueur (MVP) de la finale 2019.

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

Share