Salesforce acquiert Tableau pour 15,7 milliards de dollars

Share

Cette annonce intervient alors que Google, de son côté, vient de mettre la main sur Looker, société elle aussi spécialisée sur la data, pour 2,6 milliards de dollars selon TechCrunch (près de 2,3 milliards d'euros). L'acquisition se fait exclusivement par échange d'actions et représente une prime pour les actionnaires de Tableau d'environ 42 %, comparé à la valeur des titres à la clôture de la Bourse vendredi.

Avec ce rachat, Salesforce entend renforcer sa position comme acteur de la transformation digitale et de l'analyse de données.

Approuvée par les deux conseils d'administration, l'opération doit être bouclée au cours du troisième trimestre fiscal ( octobre 2019).

L'acquisition de Tableau marque indéniablement la volonté du patron de Salesforce, l'infatigable Marc Benioff, de franchir un nouveau palier. Créée en 2003, Tableau a véritablement explosé ces dernières années grâce à l'essor du SaaS (les services dématérialisés pour les entreprises) et du big data. Parmi ses plus gros comptes, on retrouve des rois de la data comme Netflix (pour les USA), Verizon (opérateur de télécommunications majeur outre-Atlantique), mais aussi La Poste, le CEA, ou le groupe PSA. En 2018, Tableau a réalisé un chiffre d'affaires proche de 1,2 milliards $ sans atteindre la rentabilité opérationnelle.

"Tableau aide les gens à voir et comprendre les données, et Salesforce aide les gens à communiquer et à comprendre leurs clients. Rapprocher deux entreprises essentielles, dont chaque client à besoin pour comprendre son secteur, c'est vraiment le meilleur des deux mondes pour nos clients", explique-t-il.

Share