NBA: Golden State s'accroche à son trône et écoeure Toronto

Share

"Après un nouvel examen, la consultation d'un autre médecin et beaucoup de recherches, on a établi qu'il n'y avait aucun risque pour sa santé à long-terme", a expliqué Steve Kerr, l'entraîneur de Golden State.

Kawhi Leonard a une fois de plus guidé l'attaque des Raptors de Toronto, qui se sont approchés à une victoire du premier titre de la NBA de leur histoire grâce à un gain de 105-92 aux dépens des Warriors de Golden State, vendredi soir.

FiveThirtyEight, dont les pronostics sont définis par des compilations de statistiques, Golden State n'a plus que 11 % de chances de remporter un 3e titre consécutif et de renverser une situation hautement compromise (3-1). Dans le match N.3, ce sont les paniers à trois points de Danny Green qui les ont fait plier.

La contribution de Leonard a particulièrement été appréciée alors que son équipe se cherchait en début de rencontre. Les Canadiens n'ont plus qu'à finir le travail à domicile pour décrocher le 1er titre NBA de l'histoire des Raptors de Toronto. Le pivot, revenu lui aussi de blessure, restait sur deux précédents matches calamiteux, mais il a répondu présent.

Toronto est revenu à un point (57-56) avec un cinglant 17-3, mais Curry a redonné de l'air à son équipe qui a rejoint les vestiaires avec six points d'avance (62-56).

Poussés par les 20.000 spectateurs de la Scotiabank Arena et des dizaines de milliers de supporteurs massés autour de leur salle, les Raptors sont passés en tête pour la première fois à cinq minutes de la sirène (96-95).

Et s'il n'a pas inscrit le moindre point dans le deuxième acte, le meilleur était encore à venir pour Kawhi Leonard et les Raptors. Après 5 minutes de jeu, Golden State mène 8-5. Spectateur d'un duel entre Shaun Livingston et Serge Ibaka, il se prend un gros coup de coude de la part du meneur des Warriors, et il se retrouve au sol... Le temps que Stephen Curry réponde à l'ancien joueur des Spurs et permette aux siens de repasser devant.

Malgré ce final étourdissant qui leur redonne espoir, les Warriors n'avaient pas envie de célébrer leur victoire.

"C'est très dur ce qui est arrivé à Kevin (.) La vie est plus importante qu'un match de basket, il nous a donné tout ce qu'il avait et s'est sacrifié pour nous, je me sens mal pour lui", a admis Curry.

Share