Roland-Garros: Tsonga et Gasquet pas à la fête

Share

Tsonga, 34 ans, est à la poursuite de son meilleur niveau après une saison 2018 très largement tronquée, la faute à son genou gauche opéré puis longtemps récalcitrant. Alors que seize Français, treize hommes et trois femmes, s'étaient qualifiés pour le second tour du Grand Chelem parisien, Richard Gasquet, Jo-Wilfried Tsonga et Mladenovic se sont tous les trois inclinés mercredi. "Malgré quelques coups dont il a le secret, Gasquet s'est incliné en quatre sets 6-2, 3-6, 6-3, 6-4".

Après les défaites de Kristina Mladenovic (53e) et de la toute jeune Diane Parry, 16 ans et 457e mondiale, il ne reste déjà plus qu'une Française en course, la N.1 Caroline Garcia, opposée à la Russe Anna Blinkova (117e) pour son deuxième match jeudi. "Rien de surprenant", résume Gasquet. Je me rends compte que pendant un bon moment, j'ai fait jeu égal avec ce genre de joueur, ce qui est plutôt bon signe pour moi, parce qu'il y a quelque temps, j'en étais assez loin. J'attendais un peu ce genre de match contre un joueur confirmé, top 5-top 10 pour voir où j'en étais.

"J'ai joué deux heures et demie en plus, mais j'ai pris beaucoup de plaisir et je m'en souviendrai toute ma vie", considère Paire, victorieux du match le plus long de la quinzaine parisienne pour l'instant. "Ca n'avance pas si mal", ajoute-t-il.

De son côté, Nicolas Mahut, déjà auteur d'un petit exploit au 1er tour en remontant deux sets de retard, a récidivé en se qualifiant mercredi pour le 3e tour grâce à sa victoire surprise face à l'Allemand Philip Kohlschreiber (54e) 6-3, 6-3, 6-3. Et dire qu'avant Roland-Garros, Mahut n'avait plus remporté le moindre match sur le circuit principal depuis neuf mois (premier tour de l'US Open 2018 fin août) et qu'il restait sur une série de six défaites sur ocre! L'Espagnol, logique favori de Roland-Garros, brigue un douzième sacre Porte d'Auteuil, et commence bien en éliminant l'Allemand Yannick Hanfmann (6-2, 6-1, 6-3). Le Japonais affrontera le Serbe Laslo Djere (32e) pour une place en huitièmes de finale. "Héros du jour", a salué Lucas Pouille sur les réseaux sociaux. Le jeune tricolore de 20 ans, 273e mondial a sorti en 3 sets le britannique Cameron Norrie classé 49e. Finalement, le numéro 1 mondial a une fois de plus prouvé toute l'étendue de son talent en dominant Hubert Hurkacz (6-4, 6-2, 6-2).

Dans le tableau féminin, déconvenue pour la Néerlandaise Kiki Bertens, N.4 mondiale et prétendante au trophée, mais malade et contrainte à l'abandon au bout de seulement quatre jeux au deuxième tour.

Share