Plusieurs personnalités politiques pro-Brexit attaquées avec des milk-shakes — Royaume-Uni

Share

Les "milkshakes" sont devenus une arme politique improbable au Royaume-Uni.

Après les œufs ou la tarte à la crème, les protestataires britanniques ont trouvé un nouveau projectile: les milkshake et les glaces frosty des restaurants McDonalds.

Actuellement en tête des sondages, le patron du Parti du Brexit, Nigel Farage a fait les frais d'une attaque.

Une vidéo qui circule sur Internet montre le dirigeant du parti en train de marcher dans les rues du centre de Newcastle avec son équipe quand soudain un homme lui lance du milk-shake dessus. L'auteur présumé du lancer de milkshake contre Nigel Farage, le patron du parti du Brexit, a été inculpé pour voie de fait, a annoncé la police mardi. "Je pensais que c'était ma seule chance (de l'avoir) ", avait déclaré le jeune homme au moment de son interpellation. "Emmenez [Nigel Farage], ramenez-le à la voiture!" lance ce dernier, tandis que la police intervient pour interpeller le lanceur.

Les images montrent Nigel Farage passablement énervé, le costume partiellement recouvert de milk-shake, semblant sermonner son service de sécurité pour ne pas avoir su empêcher l'incident.

Sur Twitter, M. Farage a mis cette agression sur le dos des opposants au Brexit qui "se sont radicalisés, au point qu'il est devenu impossible de mener une campagne normale". D'autres politiciens, dont le militant d'extrême droite Tommy Robinson, ont également été victimes d'attaques du même genre pendant la campagne électorale. Un homme a soudainement surgi en lui lançant un milk-shake à la figure. Ces incidents sont le fruit du climat de tension actuel au Royaume-Uni.

Prévue le 29 mars, la sortie de l'UE a été repoussée au 31 octobre au plus tard faute d'accord entre gouvernement et Parlement, un report qui a rendu furieux certains partisans de ce divorce historique et obligé le gouvernement à organiser le scrutin européen en catastrophe.

Share