L'ONU sonne l'alarme pour la Journée mondiale des abeilles

Share

"Le nombre d'abeilles et d'autres pollinisateurs est en forte baisse dans plusieurs régions du monde, ce qui a pour effet de non seulement affecter les rendements agricoles mais aussi la nutrition", ont indiqué les auteurs de ce rapport, publié lundi dernier à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale des abeilles.

L'agriculture intensive et l'utilisation de pesticides exposent les abeilles à un danger toujours plus grand, et elles sont exposées à de nouvelles maladies et à de nouveaux ravageurs, a noté M. Mohammed, ajoutant que le changement climatique est devenu aussi une menace majeure pour ces insectes. "La FAO demande aux pays " de faire davantage " pour " protéger ces alliés indispensables dans la lutte contre la faim et la malnutrition ". "Si la tendance au déclin se poursuivait, " les fruits, les noix et autres légumes " pourraient se voir remplacer " par des cultures vivrières comme le riz, le maïs et les pommes de terre " qui favorisent " les régimes alimentaires déséquilibrés ". Ce lundi est la journée mondiale des abeilles, célébrée pour la deuxième fois, créée à l'initiative de la Slovénie.Des cultures de café pommes, amandes, tomates ou cacao anéantiesC'est également à cette occasion que l'Agence des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) a souhaité alerter l'opinion publique sur la situation de cette espèce.

"José Graziano da Silva a ainsi appelé les pays membres à " s'orienter vers des politiques alimentaires et des systèmes durables en faveur des pollinisateurs ".

Aux côtés de la FAO, les rôles de la Slovénie et celui d'Apimondia, la Fédération internationale de l'association des apiculteurs, ont été essentiels lorsqu'il a été question de rendre cette journée officielle à travers une résolution de l'Assemblée générale de l'ONU en 2017.

Près des deux-tiers des plantes cultivées qui nourrissent la population mondiale dépendent de la pollinisation réalisée par des insectes ou par d'autres animaux pour produire des fruits de bonne qualité et les semences destinées à la consommation humaine. En février 2016, la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques avait estimé entre 235 et 577 milliards de dollars la valeur de la production alimentaire mondiale annuelle reposent sur les contributions directes des pollinisateurs. Un événement était organisé par la FAO à Rome et un autre était organisé en parallèle au siège des Nations Unies, à New York.

C'est la journée mondiale des abeilles!

Share