Djokovic encense Nadal après leur finale à Rome — Tennis

Share

Dans le deuxième set, alors que le Serbe est en danger sur son jeu de service, les deux joueurs vont se rendre coup pour coup.

La finale entre Rafael Nadal et Novak Djokovic a globalement manqué de suspense, mais les deux joueurs ont été en mesure de nous régaler, comme souvent. Je n'ai pas été à mon meilleur niveau aujourd'hui, mais je me suis quand même bien battu. Il part de loin et son parcours cette année sur les Masters n'incite pas à l'optimisme. On l'a aussi vue en match ultime à Miami.

Déjà titré la semaine dernière à Madrid, le Serbe vise donc le doublé et un cinquième sacre à Rome, où il ne s'est plus imposé depuis 2015. Vaincu au stade des demi-finales à Monte-Carlo (Fognini), à Barcelone (Thiem) et à Madrid (Tsitsipas), le Majorquin, qui égale ainsi Roger Federer au nombre de finales disputées en Masters 1000 (50), a pris sa revanche sur le Grec samedi et surtout renoué avec sa légendaire longueur de balle, celle qui a tant martyrisé ses adversaires au fil des ans. Mais j'ai été satisfaite de tous mes matchs. Il m'a toujours manqué un demi-pas, notamment côté revers.

La Tchèque n'a eu besoin que d'un bris dans chaque manche pour l'emporter. Les organisateurs, après avoir annulé d'abord la session de jour, espérant pouvoir maintenir quelques matches en soirée -dont celui de Djokovic-, se sont résolus peu après 20h00 (18h00 GMT) locales à clore la journée sans une seule minute de disputée sur les courts du Foro Italico. Avant que le roi de la terre battue ne finisse par gagner le point, comme un symbole.

Quatrième tête d'affiche, Pliskova a maintenant un dossier de 6-1 contre l'Anglaise, 42e au monde.

Share