Paris "préoccupé" par la condamnation à mort d'un Français en Indonésie

Share

Fin avril, Ginung Pratidina, le principal procureur dans ce procès, avait en effet déclaré qu'il avait été prouvé "juridiquement et de manière convaincante" que Félix Dorfin, jugé à Mataram, la plus grande ville de Lombok, était coupable.

La justice indonésienne a condamné un ressortissant français à la peine capitale pour trafic de drogue, a annoncé lundi son avocat, alors que le parquet avait requis 20 ans de prison et une amende de 10 milliards de roupies (620.000 euros). Alors qu'il venait de Singapour, il avait été arrêté avec près de 4 kg de cocaïne, d'ecstasy et d'amphétamines dissimulés dans une valise à double fond. "S'il avait su quelle était la cargaison, il ne l'aurait pas amenée ici", a assuré l'avocat.

Le Français avait réussi en janvier à s'évader du centre de détention de la police et avait été recherché pendant onze jours. Mais il arrive que les juges aillent au-delà des réquisitions en Indonésie. Finalement retrouvé dans une forêt du nord de l'île de Lombok où il se cachait, il a été arrêté le 1er février par des policiers qu'il avait, selon eux, tenté de soudoyer.

Les circonstances exactes de son évasion restent floues. Le juge a retenu la quantité de drogue et le fait que Félix Dorfin ferait partie d'un réseau de trafic de drogue comme facteur aggravant. Selon des sources locales, Dorfin lui aurait versé des pots-de-vin de plus de 1 000 dollars.

Son avocat, commis d'office après que le Français s'est séparé de ses deux premiers avocats, avait pourtant contesté la description par le parquet de Félix Dorfin comme un "coursier" habitué à transporter de la drogue de pays en pays.

Il rejoint ainsi un autre Français dans le couloir de la mort en Indonésie, Serge Atlaoui, qui a été condamné en 2007 également pour trafic de droque et est toujours incarcéré.

"Les multiples promesses du gouvernement indonésien de progresser vers l'abolition de la peine de mort n'ont pas eu de poids sur l'île de Lombok", a-t-il déploré.

Share