Les gilets jaunes en collectif contre les violences policières — Bordeaux

Share

À Reims, Nancy, Lyon ou Dijon, des heurts ont éclaté et la police a fait usage de gaz lacrymogènes.

A Reims, une vingtaine de vitrines ont été brisées ou vandalisées, dont celles de la radio locale France Bleu Champagne Ardenne, selon la mairie de la ville. Au moins deux manifestants ont été blessés et pris en charge par les pompiers, du mobilier urbain dégradé et des poubelles enflammées, selon un journaliste de l'AFP. "Allez voter, pas d'abstention, pas de vote blanc", a lancé Sébastien.

Ils préviennent de suite ne pas parler au nom de tous les gilets jaunes de Gironde mais d'un collectif initié dès la fin novembre.

"Ceux qui ne nous comprennent pas pensent que nous en voulons toujours plus".

Selon les chiffres préfectoraux, 600 personnes ont manifesté à Lens, entre 60 et 100 au Touquet, 80 à Maubeuge, 90 à Nogent-sur-Oise, un millier à Montpellier. Alors que nous voulons juste mieux vivre. Première estimation de la participation à l'#Acte27 des #GiletsJaunes: 40 497 manufestants minimum.Vous pouvez encore nous faire remonter vos infos jusqu'à demain midi sur notre groupe Facebook:https://t.co/1fr5LJbD4l#ActeXXVII #YellowVests#LeNombreJaune pic.twitter.com/pteQzmOKqI- Le Nombre Jaune (@LeNombreJaune) 18 mai 2019Ce vendredi, Emmanuel Macron avait estimé que ce mouvement n'avait "plus de débouché politique ".Un "appel national " à Reims et à Nancy. Et tire un bilan positif d'une mobilisation "qui a fait tomber les masques d'un pouvoir autoritaire" et a réussi, selon lui, "à saper à l'international l'image de Macron et à lui infliger un peu de burn-out".

À Bordeaux, qui fut l'une des places fortes du mouvement, quelques dizaines de gilets jaunes seulement se sont réunies et ont rejoint la marche contre Bayer-Monsanto en scandant " Nous sommes les mêmes, fin du monde, fin du mois même combat", comme à Lille où la manifestation contre la multinationale a réuni partis politiques, syndicats, associations et gilets jaunes. Les Gilets jaunes sont beaucoup moins nombreux, ce samedi, lors de l'acte XXVII de mobilisation.

Reims | Malgré de maigres cortèges ces dernières semaines, le noyau dur des "gilets jaunes" a manifesté pour le 27 samedi consécutif dans plusieurs villes de France, à une semaine des élections européennes.

Share