Huawei sans Google: quel impact pour le consommateur?

Share

Les utilisateurs de téléphones Huawei ne pourront plus mettre à jour le système d'exploitation de Google Android, a rapporté l'agence Reuters.

Peu de temps après que Donald Trump a signé un décret visant à bannir Huawei et ses 68 filiales, Google a annoncé sa décision de suivre le mouvement du président des États-Unis en rompant tous ses liens commerciaux avec le leader du smartphone chinois.

L'entreprise continuera ainsi à fournir des mises à jour de sécurité et des services après-vente concernant ses produits existants des marques Huawei et Honor, qu'ils aient été déjà vendus ou soient encore de stock.

Un cran supplémentaire a été franchi dans la guerre que se livrent les Etats-Unis et la Chine dont l'un des symboles s'appelle Huawei.

Au fur et à mesure que Huawei se développait, les États-Unis se sont mis à craindre que les services de sécurité chinois utilisent les réseaux de Huawei à des fins d'espionnage ou pour lancer des cyber-attaques.

Quant à la dernière phrase du communiqué, celle-ci suggère que Huawei pourrait se tourner vers un OS propriétaire ou bien utiliser sa propre version d'Android. Ce que Google a officiellement confirmé dans un tweet, en précisant que "les services tels que Google Play et Google Play Protect continueront de fonctionner sur les terminaux existants".

"Donc, à cause d'une loi américaine, vous punissez des millions d'utilisateurs dans le monde en les bannissant?", écrit sur le compte @photolsen Andreas Benjaminsen, qui se décrit lui-même comme un adepte de l'"open source", c'est-à-dire un système ouvert, modifiable et libre de droits.

Que reproche Google à Huawei?

Le groupe chinois, fondé par un ancien cadre de l'armée, entretiendrait des relations étroites avec le gouvernement de Pékin; à ce titre, il est soupçonné de vols massifs de données d'entreprises américaines (mais également hollandaises), et d'avoir intégré des portes dérobées (ou backdoors) dans les équipements conçus pour les opérateurs Internet et téléphone.

Mais ces restrictions pourraient handicaper la progression du géant chinois des télécommunications sur le marché américain et même dans le monde. Qu'est-ce que cela va changer pour les utilisateurs actuels de smartphones Huawei et Honor dans le monde?

Les conséquences se mesureront véritablement sur les prochains téléphones qui feront leur apparition au sein du marché américain. La firme de Mountain View aurait pris la décision de ne plus fournir de licence d'exploitation à Huawei pour toutes les applications de la Play Suite, notamment Play, Search, Chrome, etc. Les patchs de sécurité et les mises à jour sont concernées. Sa décision ne devrait pas avoir d'effet en Chine car la plupart des applications mobiles de Google y sont interdites et remplacées par des alternatives chinoises, telles que Tencent et Baidu.

Share