Il tabasse sa compagne au parloir de la prison

Share

Le syndicat Force Ouvrière du Centre pénitentiaire de Réau rapporte que l'individu aurait sauté à pieds joints sur la tête de sa victime, à plusieurs reprises.

L'agression s'est produite samedi après-midi, lors d'une visite au parloir de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, décrit une source pénitentiaire. Quelques secondes après avoir mis le détenu dans la cabine du parloir, les surveillants ont entendu des bruits bizarres et sont allés voir, c'est alors qu'ils ont découvert l'agression. Son pronostic vital est engagé. La jeune femme, âgée de 27 ans, souffre d'un traumatisme crânien et se trouve dans un état grave Elle a été héliportée en urgence à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, dans le XIIIe arrondissement de Paris.

D'après nos sources, la visiteuse venait d'apprendre à son compagnon qu'elle allait le quitter. "Elle m'a trompé". Ce sont les déclarations du détenu pour motiver son acte", écrit FO. "Jamais un tel déchaînement de violences ne s'est produit dans nos murs, a réagi FO dans un communiqué, il sautait à pieds joints sur la tête de sa compagne".

Une fois maîtrisé, l'agresseur âgé d'une trentaine d'années et incarcéré pour vol avec violences a été aussitôt placé en quartier disciplinaire.

Le syndicat demande une prise en charge psychologique pour les surveillants, confrontés à ces "faits inqualifiables" et la mise en place d'une "brigade parloir dédiée".

Share