Ben Arfa a deux touches en Espagne — Rennes

Share

Mais il n'est plus certain que cette volonté soit réciproque. Les critiques d'Hatem Ben Arfa contre le jeu rennais ont laissé affleurer des fêlures dans la relation entre le président Olivier Létang et l'entraîneur Julien Stéphan. Mais bon, ce sont des propos qui peuvent diviser un vestiaire et qui ne sont pas sans conséquence, car ils ne sont pas partagés par les joueurs, et moi, je suis là pour défendre l'équilibre et l'unité du collectif. La priorité, c'est de parler de ceux qui sont là, qui ont envie de jouer, de défendre les couleurs du club, puisque j'ai cru comprendre que son cheminement (sur son futur) était en train d'aboutir dans sa tête. "Ça se termine comme ça en cette fin de saison, c'est surprenant, mais c'est ainsi", a-t-il regretté.

L'autre problème pour l'entraîneur, c'est que la direction n'a pas jugé nécessaire de recadrer Ben Arfa.

" On n'est pas assez ambitieux, on est peureux et ça, il faut qu'on nous transmette d'être plus conquérants. Donc on a une équipe portée vers l'avant, souvent avec quatre joueurs à vocation offensive, plus deux milieux de terrain qui ne sont pas des milieux de terrains défensifs, mais plutôt relayeurs voire milieux de terrain offensifs". Après cet épisode, il semble désormais évident que l'avenir de Ben Arfa va s'écrire loin de Rennes. L'ancien parisien, vexé d'avoir été remplacé sous les sifflets, s'en était pris eu jeu pratiqué par son équipe, qui ne lui donnait pas envie de rester, en gros. Résultat des courses: le coach du SRFC et son staff technique ont tranché dans le vif à propos de Hatem Ben Arfa.

Rapidement, le président Olivier Létang est intervenu afin de soutenir Stéphan (En savoir plus). On a vécu des choses incroyables, tous ensemble. Il ne faut pas oublier que sur la première partie de saison, il ne jouait pas, que lorsque j'ai repris l'équipe, j'ai construit l'équipe autour de lui et fait beaucoup de choses autour de lui. "Si des raisons m'emmènent à penser que ce ne sera pas le cas, alors il faut réfléchir".

Des tensions avec son entraîneur?

Par ailleurs, le technicien avait laissé entendre qu'il pourrait quitter le club.

"Ca m'interpelle, parce que ça met l'unité collective à mal..."

Share