Une attaque de drones affecte un oléoduc majeur en Arabie saoudite

Share

" Cette importante opération militaire est une réponse à l'agression persistante et au blocus de notre peuple et nous sommes prêts à mener des frappes encore plus dures ", a déclaré un militaire houthi, cité par Massirah sur son compte Twitter.

Les Houthis ont à plusieurs reprises lancé des attaques de drones et de missiles contre l'Arabie saoudite et ont également revendiqué des attaques de drones sur les Émirats arabes unis.

S'exprimant lors d'une déclaration à l'agence de presse officielle saoudienne SPA, le ministre saoudien de l'énergie Khalid Al-Falih a affirmé que l'attaque a provoqué un incendie au niveau des stations de pompage. L'Arabie saoudite aide militairement depuis 2015 le pouvoir au Yémen dans sa guerre contre les Houthis.

Selon lui, les opérations sur l'oléoduc, long de 1200 kilomètres et pouvant transporter au moins cinq millions de barils par jour, ont été interrompues le temps d'évaluer et de réparer les dommages.

On ne sait pas si les Houthis, qui sont en guerre au Yémen contre une coalition militaire sunnite dirigée par d'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, voulaient ainsi revendiquer la responsabilité de l'attaque de dimanche, qui a eu lieu près de l'émirat de Foudjaïrah. Khalid al-Falih a condamné l'attaque de mardi, soulignant que " les derniers actes de terrorisme et de sabotage dans le Golfe (...) visent non seulement le royaume (saoudien), mais aussi la sécurité des approvisionnements pétroliers dans le monde et l'économie mondiale ".

" Ces attaques prouvent une fois de plus qu'il est important pour nous de faire face aux entités terroristes, y compris les miliciens Houthis au Yémen qui sont soutenus par l'Iran", a-t-il affirmé.

Les Émirats et l'Arabie saoudite sont de proches alliés des États-Unis qui n'ont cessé de durcir le ton contre Téhéran, que ce soit sur le dossier nucléaire ou ses " actions déstabilisatrices " au Moyen-Orient.

Al-Falih a toutefois tenu à préciser que "les approvisionnements et les exportations de brut et de produits pétroliers (saoudiens) fonctionnent normalement sans interruption".

Share