Diplomatie: la visite de Macky Sall à Paris en trois points

Share

"Nous avons été très impressionnés par la façon dont ils ont travaillé en profondeur et rapidement", a-t-il dit à des journalistes. "Toutes les organisations et individus dangereux qui ont déjà enfreint les règles d'utilisation du réseau social" vont donc désormais se voir privés de l'accès à la vidéo en direct pendant un certain temps. Ce, sur invitation conjointe du président Français Emmanuel Macron et de Mme Jacinda Ardern, Premier ministre de la Nouvelle-Zélande. LIRE AUSSI Données personnelles, fake news, impôts. le patron de Facebook France répond "Jusqu'à aujourd'hui, si des personnes publiaient du contenu contraire à nos standards de la communauté (sur Facebook Live ou ailleurs sur notre plateforme), nous supprimions leurs contenus ", écrit par ailleurs Guy Rosen "S'ils continuaient de publier du contenu enfreignant nos standards, nous les empêchions d'utiliser Facebook pendant un certain temps, ".

Dès mercredi, toute personne ne respectant pas les politiques de Facebook les plus sensibles se verra interdire l'utilisation de Facebook Live pour une période déterminée, par exemple 30 jours, à compter de sa première infraction. M. Rosen a en outre cité l'exemple d'une personne partageant un lien vers un communiqué d'un groupe terroriste sans élément de contexte.

" Nous prévoyons d'étendre ces restrictions à d'autres domaines au cours des prochaines semaines, en commençant par le fait d'empêcher ces personnes de créer des publicités sur Facebook ", annonce Facebook.

Facebook a indiqué avoir fait retirer 1,5 million de vidéos des attaques dans les 24 heures qui ont suivi, précisant dans un blog mis en ligne fin mars avoir identifié plus de 900 versions différentes de la vidéo. Il prévoit donc d'investir 7,5 millions de dollars dans des partenariats avec trois universités pour améliorer l'analyse d'images fixes et de vidéos. Le Chef de l'Etat achètera un billet comme tous les passagers pour se rendre dans la capitale française.

Mercredi, aura lieu l'ouverture de la deuxième édition du Sommet Tech for Good, initiée par Emmanuel Macron en 2018, regroupera plus de 80 dirigeants de grandes entreprises, startups et acteurs de l'écosystème numérique mondial afin d'"échanger sur la contribution de la technologie en faveur du bien commun et la lutte collective contre les menaces numériques ".

Share