Bolsonaro veut déménager la course à Rio de Janeiro — GP du Brésil

Share

"Un nouvel autodrome sera érigé, la construction durera de six à sept mois et le Grand Prix du Brésil aura lieu à Rio de Janeiro l'année prochaine" a affirmé M. Bolsonaro lors d'une cérémonie militaire à Rio, sans préciser la date de début des travaux.

"À Sao Paulo, il y avait une participation publique (de la municipalité, ndlr), avec une dette énorme, le maintien de la F1 là-bas n'était plus viable, donc ils se sont tournés vers Rio", a souligné Bolsonaro.

Jeudi 9 mai 2019 ((rezonodwes.com))- L'ex président brésilien Michel Temer, s'est livré jeudi à la police fédérale de Sao Paulo, en milieu d'après-midi, deux heures avant l'expiration du délai imparti.

Souvent critiqué pour des questions d'organisation et/ou de sécurité, le Grand Prix de Sao Paulo est quand même un des grands classiques de la saison.

Le circuit serait bâti dans la zone militaire de Deodoro, qui avait notamment accueilli les épreuves d'équitation et de slalom en canoë-kayak lors des Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016. La Formule 1 va donc quitter le circuit d'Interlagos (la dernière édition aura lieu le 17 novembre prochain) où elle évoluait depuis 1990 pour retrouver Rio, où le Championnat du monde avait déjà fait une halte en 1979 et de 1981 à 1989. Il est annoncé que ce nouveau circuit sera construit sans argent public et qu'il en découlerait la création de 7 000 emplois directs ou indirects. L'autodrome d'Interlagos est actuellement géré par la Mairie de Sao Paulo, qui tente de boucler sa privatisation depuis des années.

Le communiqué de la ville précise que le contrat avec la Formule 1 court jusqu'en 2020, et qu'elle a l'intention de le prolonger d'une année. Selon la presse brésilienne, des contacts ont déjà été noués entre les autorités locales de Rio de Janeiro et Liberty Media, détenteur des droits commerciaux de la F1.

Share