Louisa Hanoune entendue par la justice militaire — Algérie

Share

La patronne du Parti des Travailleurs (PT) aurait été convoquée par la justice militaire pour comparaître devant le tribunal militaire de Blida. Elle est convoquée en tant que témoin dans l'affaire.

Louisa Hanoune "a été placée en détention provisoire", a déclaré à l'AFP le député Ramdane Youssef Tazibt, membre du bureau politique du PT, précisant ne pas connaître les chefs d'inculpation qui lui ont été signifiés.

" On reproche rien à Louisa Hanoune".

Rappelons que les deux anciens patrons des services de renseignements, le général Mohamed Medin dit Toufik et le général Athmane Tartag, dit Bachir, ainsi que Saïd Bouteflika ont été arrêtés et mis sous un mandat de dépôt en attendant leur jugement pour atteinte à l'autorité de l'armée et complot contre l'autorité de l'État.

La télévision n'a pas précisé sous quelle statut elle est entendue, mais le PT, qu'elle dirige depuis 2003, a indiqué sur son compte Facebook que Mme Hanoune était entendue depuis le début de l'après-midi "en tant que témoin, selon la convocation qu'elle a reçue", sans autre détail. "Bachir", son adjoint, lui avait succédé à la tête d'une nouvelle structure issue du DRS démantelé.

A 13h40, Louisa Hanoune se trouvait toujours chez le procureur du tribunal militaire, selon le PT. Le parti annonce qu'il diffusera un communiqué sur "la campagne calomnieuse " qui ciblerait le parti et sa dirigeante.

Députée depuis 1997 et décrite comme une pasionaria, Mme Hanoune a été candidate aux élections présidentielles de 2004, 2009 et 2014, toute remportées au 1er tour avec plus de 80% par Abdelaziz Bouteflika.

Sous couvert d'opposition virulente, Mme Hanoune a été accusée par ses détracteurs, dont une partie du mouvement actuel de contestation populaire contre le régime, de faire le jeu du "système" en participant aux élections, jugées largement frauduleuses, et en ménageant ses critiques contre le président Bouteflika.

Share