Le cinéaste Jean-Claude Brisseau est décédé

Share

Le réalisateur et scénariste est mort dans un hôpital des suites d'une longue maladie, a-t-on appris auprès de son entourage. Ce passionné de 7e art né à Paris, devenu professeur de français, avait été repéré par Maurice Pialat et Éric Rohmer, qui avait produit ses premiers longs métrages avec Les Films du losange. Et avec la mise à nu de la jeune star qui avait défrayé la chronique - tout en lui valant un césar du meilleur espoir féminin.

Le cinéaste Jean-Claude Brisseau, auteur d'une douzaine de films dont Noce blanche, est décédé samedi à Paris à l'âge de 74 ans. La chanteuse en a gardé un souvenir net.

Pour avoir confondu fiction et réalité, Jean-Claude Brisseau est condamné en octobre 2005 à un an de prison avec sursis et 15.000 euros d'amende pour "harcèlement sexuel" sur des actrices lors d'auditions pour Choses secrètes (2002). "Jean-Claude Brisseau était extrêmement particulier". Très grand, très autoritaire, avec cette voix grave. Il me disait constamment: "Je ne veux pas que tu minaudes".

Quelques années plus tard, il imaginera un film pour Sylvie Vartan - qui interprétera face à sa caméra une femme qui a assassiné un homme chez elle dans L'ange noir. "C'est une expérience artistique que je garderai toujours comme un merveilleux souvenir. Mes pensées vont vers son épouse Lisa". "C'était un autodidacte, d'une grande culture littéraire et cinématographique". En 2012 La Fille de nulle part lui valut le Pardo d'oro (Léopard d'Or) du Festival du film de la ville suisse de Locarno.

Que le diable nous emporte était son dernier film, sorti début 2018. Dans Paris-Match, en 2018, l'intéressé déplorait de ne plus pouvoir tourner avec des vedettes.

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

Share