Attaque d'hommes armés contre un hôtel du port de Gwadar — Pakistan

Share

"Trois terroristes ont tenté de forcer l'entrée du Pearl continental", a expliqué l'armée dans un communiqué. Les clients ont été évacués en toute sécurité. "Les terroristes sont encerclés par les forces de sécurité dans l'escalier menant au dernier étage", a déclaré un porte-parole de l'armée à l'AFP. Fin novembre, quatre personnes avaient été tuées dans l'attaque du consulat de Chine à Karachi par des hommes armés. Le Front de libération du Baloutchistan, groupe indépendantiste basé dans la région, a revendiqué l'attaque via un communiqué. L'assaut avait également été revendiqué par des séparatistes baloutches. "Jusqu'à quatre hommes armés sont entrés dans l'hôtel Pearl continental et ont ouvert le feu", a déclaré à l'AFP le ministre de l'Intérieur de cette province Ziaullah Langu. "On nous a signalé que quelques personnes avaient été légèrement blessées", avait-il précisé au téléphone. "Il n'y avait pas de clients chinois ou pakistanais dans l'hôtel" mais seulement du personnel, a souligné Mohammad Aslam, un policier de Gwadar, qui a dit entendre des coups de feu de son bureau, tandis que l'opération des forces de l'ordre touche selon lui à sa fin.

Situé à la frontière de l'Afghanistan et de l'Iran, le Baloutchistan est la plus pauvre des quatre provinces pakistanaises, malgré des gisements d'hydrocarbures et de minéraux. L'attaque a été revendiquée sur Twitter par un groupe séparatiste, l'Armée de libération du Baloutchistan (ALB).

Gwadar est un port stratégique au bord de la mer d'Oman, qui a été mis en valeur dans le cadre du projet Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC), d'un financement de 60 milliards de dollars (53,4 milliards d'euros), qui fait partie lui-même du grand projet chinois de "nouvelle route de la soie".

La sécurité a été renforcée à travers le Pakistan ces dernières années, notamment depuis la pire attaque survenue dans le pays, qui avait fait 148 morts, essentiellement des élèves d'une école de Peshawar, en 2014.

Toutefois, le projet représente un défi sécuritaire colossal pour le Pakistan, où des groupes armés sévissent dans plusieurs provinces qu'il traverse, particulièrement le Baloutchistan.

En dépit de ces attaques, la sécurité s'est très nettement améliorée au Pakistan, où les attentats constituaient la routine entre 2001 et 2015.

Share