70 migrants périssent au large de Sfax

Share

Le Croissant-Rouge tunisien a recueilli 16 survivants d'un canot de fortune parti de Libye. "Si les pêcheurs tunisiens ne les avaient pas vus, il n'y aurait eu aucun survivant et nous n'aurions probablement jamais été informés de ce naufrage", a souligné Mongi Slim.

Le Ministère de la Défense a annoncé que le bateau avait quitté jeudi le port libyen de Zouara dans le but de rejoindre l'Italie.

L'Organisation Internationale pour les Migrations des Nations Unies a déclaré que le bateau a chaviré après avoir pris le large depuis les côtes libyennes, où la guerre entre factions rivales s'était emparée de la capitale Tripoli ces cinq dernières semaines.

Les agences de l'ONU et organisations humanitaires rappellent régulièrement leur opposition à ce que les migrants arrêtés en mer soient ramenés en Libye, où ils se retrouvent placés dans des camps de détention ou à la merci de milices.

Les navires humanitaires, qui dénoncent des entraves croissantes à leur action, sont quand à eux de moins en moins nombreux à parcourir la zone.

De son côté, la mission militaire européenne Sophia, chargée depuis 2015 de lutter contre le trafic d'êtres humains en Méditerranée -ce qui l'a amenée à secourir des migrants-, n'a plus de navire dans la zone.

Début 2019, le HCR soulignait que " la Méditerranée est depuis plusieurs années la voie maritime la plus meurtrière au monde pour les réfugiés et les migrants, avec un taux de mortalité qui a fortement augmenté " en 2018.

Une embarcation transportant des migrants clandestins, originaires de l'Afrique subsaharienne, a échoué aujourd'hui, vendredi 10 mai 2019, au large de Sfax. Leur nombre est estimé à plusieurs centaines de milliers.

Share