"Je n'avais plus envie de vivre" (vidéo) — Marion Bartoli

Share

Marion Bartoli a traversé de sérieuses épreuves au cours de sa carrière. "Il ne mérite pas mieux qu'une lettre", a-t-elle dit samedi, sur le plateau d'On n'est pas couché". Plusieurs mois au cours desquels la santé physique et mentale de la gagnante de Wimbledon se dégrade: "Je n'avais plus envie de vivre tout simplement, je n'avais plus envie d'être là. Je trouvais que c'était inutile car j'avais l'impression que je ne servais à rien", a témoigné Marion Bartoli auprès de Laurent Ruquier et ses chroniqueurs. Mais son ex-compagnon ne s'arrête pas pour autant. "Je suis passée d'une relation fusionnelle avec mon papa où pour la quête de la performance, vous devez accepter des critiques (.) à quelqu'un qui pour mon mal et me détruire, me disait que tout ce que je faisais n'était pas suffisant".

Pour plaire à un homme "toxique" qu'elle désigne par la simple initiale D dans son autobiographie "Renaître", Bartoli avait en effet subi une très importante perte de poids.

"Avec du recul, le plus fou, c'est ma non-réaction", confie-t-elle. "Enfin la peau.la graisse" explique-t-elle. Et alors qu'ils sont en vacances en Grèce - un séjour entièrement payé par madame -, "D." glisse une phrase que Marion n'oubliera jamais: "Il y avait trois réceptionnistes à l'accueil et il m'avait dit: "À ton avis, avec laquelle je vais coucher ce soir?" Je ne peux même pas comprendre comment on peut dire une phrase pareille à votre petite-amie. "Sur France 2 samedi soir, elle adonné un conseil à toutes les femmes enfermées dans ce type de relation toxique". "C'est la seule solution pour arriver à vous sauver". Alors qu'elle est déjà connue, Marion Bartoli entame une relation de plusieurs mois avec celui qui deviendra son ex-compagnon dure plusieurs mois. "A chaque fois que je suis un jour séparée de lui ça m'est insupportable, c'est crève-coeur".

Share