Kawasaki résiste à Honda à quatre heures de l'arrivée

Share

La régularité finira-t-elle par payer?

La moto pilotée par Jérémy Guarnoni, David Checa et Erwan Nigon, qui avait pris les commandes durant la 4e heure samedi après-midi, a continué son sans-faute pendant la nuit et peut rêver à un premier succès sur le circuit Bugatti depuis 2016.

En tête durant l'immense majorité des 24 Heures du Mans, la Kawasaki N.11 a arraché au bout d'un suspense incroyable, une victoire qui ne s'est dessinée qu'après une course folle.

De l'endurance qui se termine comme un Grand Prix: le commando varois du team SRC, poussé dans ses retranchements par Honda lors d'une fin de course irrespirable, a puisé au plus profond de lui-même pour offrir les 24 Heures du Mans Moto à Kawasaki.

La victoire, qui semblait pourtant promise à la Kawasaki du team SRC, n'a été confirmée qu'au terme d'un improbable mano a mano dans la dernière heure, au jeu des ravitaillements et d'une ultime neutralisation de course.

Celle-ci a en effet pris la tête à trois reprises depuis la 9e heure de course, avant de laisser à nouveau le "lead" à la N.11 peu après 03h00 du matin.

Le trio 11 - 111 - 2 semble parti pour le podium: il compte cinq tours d'avance sur l'actuel 4e de l'épreuve.

Les nombreuses chutes ayant rythmé la course ont fini par avoir raison de plusieurs concurrents.

La moto N.6 de l'équipe ERC-BMW, un constructeur jamais vainqueur de l'épreuve, s'était élancée en pole position, mais a concédé plusieurs rangs dès le départ.

Share