Sri Lanka : Des dizaines de morts dans des explosions

Share

Six explosions se sont produites dimanche dans trois hôtels et trois églises du Sri Lanka, où était célébrée la messe de Pâques, a-t-on appris de sources policière et hospitalière. Outre l'église de Negombo, au nord de Colombo, une troisième église, située à Batticaloa, dans l'est du pays, a également été prise pour cible.

Deux déflagrations se sont notamment produites dans l'église Saint-Anthony de Colombo, où au moins 160 personnes ont été blessées, et l'église Saint-Sébastien de Negombo, une localité au nord de la capitale. Selon cette source, au moins 64 personnes ont péri à Colombo, où trois hôtels haut de gamme et une église ont été frappés.

La police a précisé qu'au total six lieux avaient été le théâtre d'explosions dont, dans la capitale, trois hôtels de luxe et une église.

Aux abords de l'église Saint-Anthony à Colombo.

Les hôtels (the Shangri-La Colombo, Kingsbury Hotel and Cinnamon Grand Colombo.) et l'une des églises sont situés dans la capitale, Colombo. Un responsable de l'hôpital de Batticaloa avait affirmé que 300 personnes avaient été blessées.

Ces actes n'ont pour l'instant pas été revendiqués. On ignore pour le moment s'il y a des victimes dans ces établissements.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Défense Didier Reynders a fermement condamné les explosions simultanées qui ont frappé dimanche des églises et des hôtels au Sri Lanka. "Très attristé et choqué par les attaques terroristes contre des églises et des hôtels ce jour de #Pâques au #SriLanka". Les catholiques sont perçus comme une force unificatrice car on en trouve chez les Tamouls comme chez la majorité cinghalaise.

Le pays n' a pas connu d'attentats depuis la fin en 2009 du conflit civil avec les séparatistes tamouls.

Deux décennies après Jean-Paul II, le pape François avait effectué une visite dans l'île en janvier 2015 au cours de laquelle il avait célébré une messe devant un million de participants rassemblés à Colombo. Le Vatican avait parlé pour sa part de plus de 500 000 personnes. Avant l'élection de François en mars 2013, le cardinal srilankais Malcolm Ranjith avait été cité comme un candidat possible.

Share