Apple et Qualcomm mettent fin à leur guerre judiciaire

Share

Les deux groupes en ont profité pour annoncer avoir signé un accord et, comme on pouvait s'y en douter, c'est en rapport avec la 5G.

De ce fait, il est maintenant évident que c'est Qualcomm qui fournira des puces 5G pour les futurs iPhone. Il ne faudra pas à s'attendre à l'arrivée de la 5G sur les iPhone de 2019 toutefois, parce que les premiers tests ont commencé trop tard.

Intel va parallèlement étudier les "opportunités" concernant les puces modem 4G et 5G dans les PC, les objets connectés et d'autres appareils gérant des données et "continuera à investir dans ses activités dans l'infrastructure des réseaux 5G", a écrit le groupe dans un communiqué. Il faut dire que les rumeurs précédentes ont également parlé d'une sortie pour 2020. Apple a utilisé les modems de Qualcomm jusqu'à l'iPhone 6s, avant de s'appuyer sur Qualcomm et Intel à partir de l'iPhone 7 et uniquement sur Intel depuis l'année dernière.

D'ailleurs, peu de temps après l'annonce de l'arrangement entre Apple et Qualcomm, Intel a de son côté annoncé qu'il abandonne les puces 5G pour mobiles. En plus d'abandonner toutes les poursuites partout dans le monde, l'accord contient aussi une entente sur des licences pendant six ans, ainsi que la fourniture de composants.

Share