La plupart des produits ménagers se révèlent toxiques et polluants

Share

Voilà une étude qui devrait conforter ceux, de plus en plus nombreux, qui fabriquent eux-mêmes leurs produits ménagers. Présents dans 67 % des produits, "ils se révèlent extrêmement allergisants ".

Côté fabrication maison (une séduisante alternative pour les férus d'Aroma Zone), attention à ne pas abuser des huiles essentielles. Ils émettraient cinq fois plus de particules fines que les produits "faits maison".

L'Ademe formule quelques recommandations pour limiter la pollution de ces produits, en premier lieu de respecter les recommandations d'utilisation données par le fabricant et d'aérer les pièces au moins 10 minutes pendant et après le nettoyage.

Les produits industriels émettent beaucoup plus de composés organiques volatils, de minuscules poussières dont certaines sont classés cancérigènes possibles, comme l'acétaldéhyde, ou avérés, comme le formaldéhyde.

60 millions de consommateurs demande désormais aux pouvoirs publics la mise en place d'un nouvel étiquetage "clair et immédiatement lisible pour les consommateurs", ainsi que "la présence d'allergènes soit systématiquement spécifiée sur l'étiquette, et non plus en fonction d'un seuil comme l'impose aujourd'hui la réglementation ". Plus il y en a, plus les émissions de COV augmentent. "Pour avoir une certaine efficacité en désinfection, on doit avoir certaines substances actives présentes", relève Sonia Benacquista, responsable des affaires techniques et réglementaires à l'Afise, le syndicat des produits d'hygiène industrielle.

Est-il normal de s'inquiéter pour sa santé au moment de nettoyer la maison?

Le mensuel a aussi épinglé les produits ménagers soit-disant "verts" ou "naturels", tels que CIF Nature Ultra dégraissant ou encore le liquide vaisselle MIR bicarbonate et zeste de citron (sans bicarbonate ni zeste de citron dans la composition!). Le magazine évoque notamment le savon noir ou le savon de Marseille, puissants détergents pour le linge, très pratiques pour dégraisser ou lessiver les sols, et même éloigner les pucerons dans le jardin.

Au printemps 2017, 60 Millions de consommateurs dénonçait déjà la dangerosité de produits censés "purifier" la maison, à savoir les sprays assainissant, produits désodorisants, antiacariens ou désinfectants. On y trouve aussi des ammoniums quaternaires, soupçonnés de favoriser certains troubles de la fertilité - ils seraient également "reconnus comme l'une des premières causes d'asthme professionnel chez le personnel soignant " souligne le magazine 60 millions de consommateurs. Pour mieux respirer chez soi, il vaut mieux se passer de tous ces produits aux parfums accrocheurs qui ne sont qu'en vérité que des poisons pour notre santé et pour notre planète.

Share