"Hitler aurait adoré les réseaux sociaux", selon le patron de Disney

Share

Bob Iger, le patron de Walt Disney fustige les réseaux sociaux qu'il accuse de propager la haine. Celui-ci estime d'ailleurs, comme le rapporte le magazine Variety, qu'Adolf Hitler les aurait aimés.

"Il s'agit de l'outil de marketing le plus puissant sur lequel un extrémiste puisse compter, car les médias sociaux reflètent une vision du monde étroite qui filtre tout ce qui remet en question nos convictions, tout en affirmant nos croyances et en approfondissant nos peurs les plus profondes", a déclaré Iger. tout en donnant un prix humanitaire.

"La haine et la colère nous entraînent vers l'abîme une fois de plus", a-t-il poursuivi, en soulignant qu'elles contaminaient le discours public et transformaient les Etats-Unis et la culture en quelque chose de totalement méconnaissable pour ceux qui croient encore en la civilité et aux droits de l'homme. Pour lui, il va donc falloir remédier au mépris qui entrave la communication. Selon ses dires, il serait temps "d'examiner nos comptes Twitter et Facebook" et de demander si la tonalité convient vraiment au monde.

Le directeur général de Disney, Bob Iger, assiste à la cérémonie d'ouverture du Toy Story Land de Disney-Pixar, septième pays thématique à Shanghai, Disneyland, le 26 avril 2018 à Shanghai, en Chine.

Share