Le pape implore, à genoux, la paix pour le Soudan du Sud

Share

Dans une scène inédite jamais abritée dans les bureaux du Saint Siège, au Vatican, le pape François s'est livré à un acte d'humilité afin d'encourager les dirigeants du Soudan du Sud à la paix. Par ce geste, le pape François a exprimé son souhait que les hostilités qui déchirent le Soudan du Sud prennent fin. Tout comme l'Église anglicane, le Vatican a fait le pari qu'une retraite spirituelle pourrait aider à accélérer la réconciliation dans le pays.

Le saint souverain s'est agenouillé devant le chef du Soudan du Sud, Salva Kiir, et son rival, Riek Machar, lesquels sont venus dans sa résidence de la Maison Sainte-Marthe, selon des médias italiens.

"Malgré cinq années de guerre, le pape François veut croire encore en la paix". "Je vous le demande du fond du cœur", a-t-il déclaré. "Ils sont ainsi sous le double regard de Dieu mais aussi du peuple devant qui ils doivent " rendre des comptes ".

Le pays a sombré dans le conflit en décembre 2013 lorsque Salva Kiir, un Dinka, a accusé Riek Machar, son ancien vice-président et membre de l'ethnie nuer, de fomenter un coup d'État.

Le Soudan du Sud compte près de 60% de chrétiens (dont 40% catholiques) et différentes religions traditionnelles d'Afrique. Plus de deux millions de personnes ont été déplacées. Le dernier signé en septembre 2018, à Khartoum, devrait entrer en application en mai prochain.

Share