Le match Dijon-Amiens interrompu quelques minutes en raison de cris racistes

Share

La veille de Dijon-Amiens, les équipes anglaises de Liverpool et Chelsea avaient déjà condamné les propos tenus jeudi par plusieurs supporters qui avaient entonné un chant dans lequel la superstar égyptienne des Reds, Mohamed Salah, était qualifié de "poseur de bombes". "Ça a été un bon point de pris, ajoute Prince Gouano. Le match n'était pas facile mais on a su faire 0-0". A noter que le match a été arrêté à la 80ème minute suite à des insultes racistes avant de reprendre quelques minutes après. Le défenseur central amiénois, Prince Gouano, a été victime de cris racistes vendredi soir en fin de rencontre à Dijon. "On est au XXIe siècle, ce qui s'est passé est inadmissible, a ensuite commenté Gouano, au micro de BeIN SPORTS".

Vendredi soir, après 77 minutes de jeu, le capitaine d'Amiens Prince Gouano a commencé à quitter le terrain en lançant vers son banc de touche: "C'est fini on joue plus, je ramène mes coéquipiers, on rentre dans le vestiaire". " Il y a des cris de singes. (...) Cela devient un endroit dangereux où on va jouer, ce n'est pas possible, on ne peut pas continuer comme ça, c'est un sport ce n'est pas la foire", a-t-elle déclaré. J'ai marqué le coup en demandant d'arrêter le jeu. Mon mot d'ordre est l'amour, d'aimer son prochain, chose qui n'a pas été faite. Le match a été interrompu plusieurs minutes. "Je ne leur en veux pas, la faute est humaine". Des insultes racistes d'un " supporter " envers Prince Gouano ont entraîné l'interruption temporaire de la rencontre opposant le DFCO à Amiens. Pour que cet individu transmette à ses enfants que ce type de comportement ne sert à rien. "Ce qui est arrivé est très grave", a-t-il insisté. Ces dernières semaines, le racisme a encore frappé à travers les stades européens. Si la rencontre s'est soldée par un match nul 0 - 0, un épisode survenu au cours du match a rendu son résultat anecdotique. La Ligue de football professionnel (LFP) "va étudier les suites judiciaires à donner à ce dossier", précise RMC.

La commission de discipline de la Ligue a annoncer qu'elle allait se saisir " dès mercredi " du dossier.

Share