Facebook promet faire preuve de plus de tact en cas de deuil

Share

Il compte sur l'aide de l'intelligence artificielle. Comment, si aucun proche ne déclare la mort à Facebook, savoir si un compte est juste inactif ou est tenu par un utilisateur décédé? Ce sera un "contact légataire", désigné par l'utilisateur avant son décès, qui prendra en charge la gestion de ce compte.

"Si un compte n'a pas encore été (transformé) en compte de commémoration, nous utilisons l'intelligence artificielle pour empêcher que (le profil) apparaisse de façon douloureuse, via par exemple des invitations à des événements ou des rappels d'anniversaire". Un réseau social comme Facebook qui est fréquemment interpellé par ses utilisateurs, pouvant continuer à recevoir des notifications ou des montages vidéo montrant un défunt, ou ayant toutes les peines du monde à supprimer la page d'un défunt, a décidé d'agir.

Le réseau social a en outre promis que ses algorithmes détecteraient dorénavant le statut d'un utilisateur, pour éviter d'envoyer à ses "amis" certaines notifications, en attendant que le profil soit converti en compte de commémoration.

La firme de M. Zuckerberg a annoncé, mardi 9 avril sa volonté de faire évoluer la situation actuelle en améliorant son "compte de commémoration".

Celle-ci ne précise toutefois pas si les algorithmes du réseau social sauront faire la différence entre un utilisateur inactif et un utilisateur décédé.

Le réseau social veut donc faire en sorte que personne ne reçoive de notifications concernant la personne décédée entre le moment de son décès et celui où un compte de commémoration est créé, explique le groupe américain, qui laisse aussi la possibilité aux proches de demander la suppression du compte.

Plus de 30 millions de personnes consultent des comptes de commémoration chaque mois, ajoute Facebook, qui compte 2,3 milliards d'utilisateurs à travers le monde. Une section "hommage" sera ainsi ajoutée à ces pages. Elle est (sur la foi de pièces justificatives officielles) gérée par un "contact légataire".

Les contacts hérités pourront désormais modérer les messages partagés dans la section des hommages, tout en préservant la chronologie d'origine de la personne. Enfin, les parents ont désormais la possibilité de demander à devenir un contact légataire pour les enfants de moins de 18 ans décédés.

Share