Tesla > Tesla et Fiat Chrysler, de l'argent pour polluer !

Share

Dimanche, Le "Financial Times" a révélé que Fiat Chrysler (FCA) a imaginé un procédé particulièrement discutable... mais légal. En effet, d'ici 2021, les constructeurs devront respecter une limite CO2 pour toute leur gamme de voitures (une moyenne donc) de 95 g/km.

Dès 2021, une nouvelle norme visant à limiter les émissions de CO2 entrera en vigueur en Europe, une date qui peut sembler lointaine pour les utilisateurs, mais qui se rapproche à grands pas pour les entreprises concernées. En d'autres termes, FCA préfère racheter le quota de Co2 de Tesla (le fameux crédit carbone) pour quelques milliards plutôt que de payer potentiellement plusieurs milliards d'amendes à l'Europe. Pour y parvenir, selon une déclaration disponible sur le site de la Commission européenne, Fiat a ainsi constitué un "pool ouvert" avec son concurrent, le 25 février dernier.

Dans le cas contraire, ils s'exposent à de lourdes amendes. L'arrangement porterait sur plusieurs centaines de millions d'euros, une somme toutefois inférieure à l'amende encourue par le groupe américano-italien. L'an dernier, ce taux s'élevait encore à 123 grammes, selon une étude réalisée par la banque UBS, qui citait FCA comme le constructeur le plus à risque dans le domaine.

Vous avez apprécié cet article?

En attendant, Tesla profite de juteux contrats comme celui conclu avec Fiat Chrysler.

Share