L'actrice Felicity Huffman plaidera coupable — Universités américaines

Share

L'actrice américaine Lori Loughlin a été inculpée mardi d'un second chef d'accusation dans l'affaire des pots-de-vin versés par de riches parents pour faciliter l'entrée de leurs enfants à l'université, ce qui renforce la probabilité d'une peine de prison ferme.

Que reproche-t-on à l'actrice, et aux 32 autres inculpés dans ce dossier très médiatique?

Dans le communiqué, Felicity Huffman a tenu à souligner que sa fille n'était pas au courant de son stratagème.

La semaine dernière la comédienne a fait face à la justice américaine. En quoi consiste cette organisation criminelle? Felicity Huffman aurait payé en tout 15.000 dollars à la fondation de William Singer pour aider sa fille à obtenir de meilleurs résultats à l'examen d'entrée à l'université, le SAT. L'ancien patron d'une entreprise préparant aux examens a même entraîné la corruption d'entraîneurs sportifs pour falisifier les aptitudes de certains candidats. La liste des parents comprend de nombreuses personnalités du monde de la finance, de l'immobilier ou du droit, notamment le financier Bruce Isackson ou le promoteur Robert Flaxman.

Parmi les accusés, l'actrice Lori Loughlin, célèbre pour son rôle dans La Fête à la maison, ne s'est pas prononcée.

Devenue vedette mondiale après son passage dans la série Desperate Housewives (2004-2012), Felicity Huffman a accepté de plaider coupable d'association de malfaiteurs en vue de transférer des fonds dans un but frauduleux. Elle aurait payé avec son mari Mossimo Giannulli, 500.000 dollars en 2016 et 2017. Ils auraient versé cette somme afin que leurs deux filles soient présentées comme des athlètes d'aviron à haut niveau, et qu'elles intègrent l'Université de Californie du Sud (USC).

Le chef d'accusation est passible d'une amende de 250.000 dollars et 20 ans de prison.

Cette démarche lui évite un procès et, selon toute vraisemblance, devrait lui valoir une peine réduite, car la reconnaissance de culpabilité est d'une importance majeure dans le système judiciaire américain. Felicity Huffman sort du silence et s'explique.

"J'ai honte de la douleur que j'ai causée à ma fille, ma famille, mes amis, mes collègues et à la communauté éducative" a déclaré l'ancienne star de Desperate Housewives. "Je m'excuse auprès d'eux et plus particulièrement auprès des étudiants qui travaillent dur tous les jours pour être acceptés à l'université, et de leurs parents qui font d'énormes sacrifices pour soutenir leurs enfants, avec honnêteté". Et quid des universités?

Share